Association LRDA Maison des associations 2 bis avenue Albert de Mun 44600 Saint-Nazaire – FRANCE
Retrouvez-nous également sur les réseaux sociaux :

Formation

Diplômée du Centre National des Arts du Cirque (CNAC) en 1992, Titulaire du Diplôme d'état de professeur de cirque en 2017 par VAE

Expérience professionnelle

Une carrière internationale d'artiste, de chorégraphe, de coach artistique, de professeur, fonde sa compagnie 'Drapés aériens' en 2001

Démarche artistique

Fred dessine une danse de la vie entre ciel et terre...Le corps est envisagé comme une sculpture mobile, une œuvre d'art dans lequel le geste doit être précis et sûr pour atteindre une finesse d'entrée dans le mouvement et dans la matière.

Formation

C’est à l’université que Fred Deb’ découvre les arts du cirque. Là, un nouvel horizon s’ouvre à elle : devenir artiste ! Afin de réaliser son rêve, elle entre, après l’obtention de son DEUG, au CNAC (Centre National des Arts du Cirque) de Chalons en Champagne.

Diplômée de la 4ème promotion du CNAC en 1992, elle fait ainsi partie des artistes précurseurs du cirque contemporain français, spécialisée dans le domaine des disciplines aériennes (corde, cercle rotatif, tissu aérien…)

La technique des tissus aériens découle de celle de la corde lisse, sans staff. Ces techniques sont nées au CNAC à la fin des années 90, un petit groupe d’élèves dont Fred Deb’, travaille sur ces disciplines nouvelles. Fred a ainsi contribué à leur naissance comme ensuite à leur évolution.

Passionnée et inventive, Fred Deb’ développe une technique de chorégraphie aérienne unique, englobant toutes les disciplines qu’elle croise : cirque, danse contemporaine, théâtre, musique…qu’elle nomme volontiers cirque chorégraphié ou danse aérienne.

En 2017 Fred Deb’ obtient un Diplôme d’état de professeur de cirque, par validation des acquis de l’expérience VAE.

Expériences Professionnelles

Elle débute sa carrière internationale au sein de la célèbre compagnie française les Arts Sauts, avec laquelle elle va tourner plusieurs années.

Ensuite, curieuse de côtoyer différentes formes d’ art, elle met sa personnalité et son enthousiasme au service de nombreux spectacles qui se produisent aux quatre coins du monde.
en danse contemporaine : elle collabore avec Ron Bunzl (chorégraphe, plasticien et vidéaste américain) durant deux ans à Amsterdam. En France, elle travaille avec les chorégraphes Nathalie Publier et Frédéric Lescure;

au théâtre : elle participe aux créations mêlant théâtre et cirque de Véronique Bellegarde à Paris, et de Maaike van Langen metteur en scène hollandaise à Amsterdam;

avec la musique : elle participe à des créations uniques comme : Les sonates des Mystères du Rosaire dans l’église Notre-Dame-des-Champs à Paris, Motets virtuoses et voltige aérienne à la basilique Notre Dame de l’Épine , la clôture du Colorado Music Festival (USA) dirigée par Mickael Christie

Fred est artiste invitée lors du spectacle de clôture du forum économique mondial de Davos organisé par la France en 2008.
Artiste éclectique, elle pose pour les peintres Nicolas Stedman et Philippe Deutsch lors de leur recherche sur le corps en mouvement.

Elle fonde la compagnie « Drapés aériens » en 2001. Le duo The Woman in the Moon créé en 2004 avec Jacques Bertrand autour du personnage à la robe-cerceau, installe la notoriété et la reconnaissance de la Compagnie au niveau international. Depuis La compagnie continue d’émouvoir un large public grâce à ces différentes créations, actuellement en tournée Lignes de Soi. Fred a aussi développé tout au long de sa carrière de nombreuses collaborations artistiques.
Parallèlement Fred Deb’ s’investit dans la transmission de sa passion en multipliant les actions tant au niveau national qu’international. Son parcours de pédagogue est multiple et riche de l’expérience d’une vie.

Les créations de la compagnie Drapés Aériens ont pour objectif d’apposer un regard décalé et poétique sur le monde. Si elles prennent une “forme spectaculaire”, les différentes pièces ne cherchent pas à faire valoir la performance technique en tant que telle, mais à la réinventer pour la mettre au service d’un propos.
Fred Deb’ s’attache à sortir des lignes toutes tracées, elle cherche sans cesse de nouvelles perspectives pour étonner et émouvoir son public.
Ses dernières pièces se nourrissent de différentes disciplines artistiques pour imaginer un univers aux multiples portes d’entrées émotionnelles. Les états de corps sont envisagés comme une matière de jeu au même titre que l’espace, la musique, la poésie, les images, les costumes ou toute autre matière qui habite le plateau.

 

La verticalité est la colonne vertébrale du travail de la compagnie.

 

La verticalité nous dépasse nous met face à notre réalité en nous rappelant sans cesse aux lois de la gravité, elle nous relie à l’infiniment grand en ce sens qu’elle place l’homme dans un état d’entière solidarité avec l’univers. Pour atteindre la verticalité notre être doit contacter son énergie vitale : le plus petit mouvement nécessite une intention de résistance à la gravité.
Danser nécessite une perception fine du corps dans son intégralité, en relation perpétuelle avec ces lois de la nature. Il s’agit de trouver un espace de liberté entre force de jaillissement et relâchement.
Danser pour la compagnie c’est s’attacher à explorer en profondeur les qualités d’entrée dans une gestuelle dépouillée du superflu. C’est trouver dans le mouvement, le chemin entre intériorité et monde extérieur.

Démarche artistique

Depuis le début de sa carrière d’artiste circassienne, Fred Deb’ se définit comme chorégraphe aérienne.
La danse aérienne pour Fred Deb’ c’est danser et s’offrir la richesse d’une autre spatialité, s’ouvrir à une perception différente de l’être humain dans l’espace. C’est développer une fluidité du geste en se jouant de toutes les contraintes techniques inhérentes à la discipline. C’est pénétrer dans le domaine du sensible. C’est sculpter l’air.

Intéressée par l’idée que le vêtement est une prolongation de l’individu, une façon d’apparaître au monde et d’exprimer son identité, elle explore les matières, habille les agrès de ses costumes.

Aujourd’hui Fred Deb’ approfondit encore sa recherche. Elle se questionne et questionne son environnement.